Publié le 21 Avril 2022

Un demi-siècle d’histoire commencé en 1973 et…qui dure encore !

La vie de bohème en caravane vintage

La petite caravane N126, toujours en production aujourd’hui,

 est née en Pologne en 1973.

On la voit ici attelée à la Fiat également construite en Pologne

 sous le nom de 126P

Créée par l’entreprise Niewiadów elle est inséparable de l’histoire de la Fiat 126 née à la même époque :

Ne parlons pas de la longue histoire industrielle de cette entreprise chimique créée en 1920 sou le nom de NITRAT et qui fabriquait à l’origine… des nitrates et du TNT destiné à l’armée !

L’histoire de l’entreprise a été très mouvementée et très complexe, il suffit de retenir qu’elle est toujours restée fidèle à son savoir-faire initial de production de résines polymères et de conception d’objets issus de diverses matières plastiques.

Parmi les différents domaines explorés par l’entreprise, celui des véhicules et remorques de transport a été très vite important. Il fut soutenu par un partenariat avec le spécialiste allemand AL-KO qui réalisait et fournissait les excellents châssis de la mini-caravane.

Actuellement, la production des remorques routières est une des activités principales de Niewiadów.

Aujoud’hui, il n’y a plus que le polyester qui est armé :

La caravane Niewiadów N126 a donc été logiquement construite à partir d’une coque en polyester moulé et rendu rigide par de la fibre de verre. La carrosserie était ensuite installée sur le châssis produit en Bavière.

Conçue dans un matériau parfaitement pérenne, léger, facile à mettre en œuvre et exempt de toute possibilité de corrosion, elle continue à être fabriquée sans grands changements aujourd’hui !

Venons-en à la parenté avec la petite Fiat :

La Pologne avait depuis longtemps des liens industriels avec l’entreprise Fiat. En 1973, décision fut prise de produire une version d’un modèle de la marque adaptée au marché polonais. On décide de construire une voiture simple, fiable et économique. La petite sœur de la Fiat 500, née en Italie en 1972 correspond à tous les critères. Elle porte le nom de Fiat 126 et sera produite en Pologne sous le nom de Polski Fiat 126 P.

Le succès de la voiture est tel que les polonais lui donnent le nom affectueux de “maluch” qui se traduit à peu près par “bébé”. Il lui faut un accessoire adapté à sa puissance limitée.

la Polski Fiat de 1973

la Polski Fiat de 1973

La caravane de Niewiadów a donc été conçue comme un complément touristique à la voiture la plus populaire de Pologne. Elle est simple, légère, économique, ne nécessite pas d’immatriculation ; on la nommera sans grande originalité : la N126 !

 

La vie de bohème en caravane vintage

La caravane N126 rencontrera un joli succès mais évidemment moins important que celui de la petite Fiat. Le fabricant produira tout de même 15 000 exemplaires par an pendant plusieurs années.

La popularité de N126 est due à plusieurs facteurs. Le plus important est la date de juin 1973 qui correspond à sa sortie parfaitement synchronisée avec celle de la Fiat polonaise.

Il est clair qu’il n’y avait d’intérêt à acheter une caravane que si l’on avait d’abord…la voiture !

Douceur de vivre au pays des Soviets :

1973 était aussi le moment où la tendance à entamer des voyages et découvrir le monde devint possible pour le polonais comme ce fut le cas dès le début des années 60 en Europe occidentale. Le parti communiste au pouvoir souhaitait que la “classe ouvrière polonaise” puisse commencer à bénéficier des bienfaits de la société de consommation. Les vacances au bord de la mer du Nord, le camping lors des rares congés, les sorties du dimanche après une semaine de 48 heures de travail, tout ça devenait enfin possible !

Le prix plus que raisonnable de la petite caravane vint parfaire son succès. Les astuces trouvées pour faire des économies étaient nombreuses. La caravane était, par exemple, construite sur les mêmes roues que la “maluch” !

La vie de bohème en caravane vintage

Le pouvoir des fleurs :

Logiquement, la caravane a très rapidement commencé à intéresser les campeurs en Europe de l’Ouest. C’est le début des road trips du flower power et de l’amour qu’on préfère à la guerre. C’est le temps des vans aménagés et décorés par une jeunesse qui rêve de paix, de liberté…et de guitare !

 

L’entreprise polonaise comprend rapidement le message et la version export, un peu mieux aménagée a commencé à être produite dès 1974.

Vous avez dit quel nom ?

Elle a été commercialisée en France par un importateur qui l’a distribuée sous le nom “SAWA” puis, après la reprise de l’importation par l’entreprise Trigano, sous le nom de “LA BOHEME”.

Elle est encore vendue aujourd’hui en Europe et dans de nombreux pays dans le monde sous différents noms, choisis par les différents importateurs nationaux.

On la connait sous les appellations de BAMBINA, ENKA, SAWA, POKSI, POLETTA, FREEDOM, POL-MOT, ELA, AGA, EWA, PUSCHERL…

Aux Pays-Bas elle s’est appelée “PREDOM” et c’est sous ce nom que nous l’avons connue !

Et toujours la N126 :

Il y a eu deux modèles successifs, les deux en résine armée de fibre de verre, la N126 et la N126N qui a connu quelques variantes.

Inutile de dire que la N126 originelle est une véritable légende européenne. Assez mal distribuée en France, elle y fut peu connue et est un peu oubliée.

Il est assez difficile de trouver un modèle d’occasion en bon état mais de nombreux collectionneurs restaurent certaines magnifiquement.  En 2006 l’entreprise a même organisé un concours national en Pologne afin de primer la plus vieille N126 encore fringante.

Le gagnant, qui conserve amoureusement la sienne, millésimée 1973, s’est vu remettre… la nouvelle N126 neuve !

La toujours jeune N126 est actuellement commercialisée en Grande-Bretagne, Australie, Allemagne, Italie et bien sûr aux Pays-Bas et en Pologne son pays d’origine.

 

Ci-dessous une publicité française d’époque (autour de 1975). Même le logo SAWA est baba cool !

On lit qu’elle était vendue 11 900 francs vers 1975 (soit environ 8 500 € de 2020-21).

La vie de bohème en caravane vintage

Présentée sur le site NEWIADOW on peut voir aujourd’hui la N126N moderne. Elle n’a pas beaucoup changé, s’est un peu embourgeoisée, et elle est toujours vendue moins de 11 000 € !

La vie de bohème en caravane vintage

Et maintenant parlons un peu de la restauration de notre caravane :

Pendant...beaucoup d'efforts!

Pendant...beaucoup d'efforts!

Des images plutôt qu'un long discours!

La vie de bohème en caravane vintage
La vie de bohème en caravane vintage

Pendant...

La vie de bohème en caravane vintage

Et après!

La vie de bohème en caravane vintage

Une caravane pour voyager dans le temps et parcourir le siècle à grands pas : 1925…1975…2025 !

Nous vous offrons de voyager en caravane… pas celle qui traverse le Sahara, celle qui reste bien sagement à l’ombre du grand frêne !

Laissez-vous aller…ne fermez pas les yeux, regardez autour de vous, vous allez voyager dans le temps… attention le voyage dure exactement un siècle :

Décoller en 1925 :

L’intérieur est décoré à la façon d’une ancienne roulotte de tsigane nomade. Boiseries sculptées d’époque sans doute réalisées vers 1930-35, meubles, bibelots et linge de lit de style“ Art Déco” (du nom du mouvement lancé à Paris en 1925) et c’est parti pour l’aventure immobile.

Faire une escale “Peace and love” en 1975 :

La caravane “collector” a été conçue en 1973 en Pologne. Carrosserie, typique de l’époque, en polyester armé de fibre de verre, on la verrait bien tractée par une Trabant 601. 

Nouvelle couleur verte et juste une touche florale pour évoquer le “Flower Power” non violent et les grands espaces chers à nos cœurs de hippie des années 1967-68. Ayons une pensée émue pour le Combi Volkswagen ou sa petite sœur Coccinelle.

Se poser un siècle plus tard en 2025 :

Nostalgie et modernité ! Nous avons équipé notre véhicule avec les moyens les plus modernes (et même futurs) de communication : prises de courant avec prise USB, Wifi très performant, éclairage LED…enfin, tout ce qu’il faut pour partir vers le futur sans jamais se séparer de son smartphone ou de sa tablette.

Isolation parfaite, chauffage ou ventilation électrique performante, rien ne manque pour passer la nuit à rêver, mais attention, il n’y a plus les équipements d’origine d’une caravane traditionnelle, pas de cuisine ni de toilette et, comme l’espace est compté, le très confortable lit n’a que 180 cm de long et 130 cm de large…parfait pour les amoureux !

…et le soir…

“On écoutera Tom à la guitare

Phil à la quena, jusqu’à la nuit noire”

Elle n'avait pas fière allure...20 ans dans une grange!

Elle n'avait pas fière allure...20 ans dans une grange!

mais après quelques mois de travaux...

mais après quelques mois de travaux...

☮ Le pouvoir des fleurs! ☮

Jean-Pierre Vienney

Avril 2022

Voir les commentaires

Rédigé par Jean Pierre VIENNEY

Repost0